LA SOPHROLOGIE

Une pratique au service de votre bien-être

Méthode psycho-corporelle, créée par un neuropsychiatre, la sophrologie se situe au croisement de techniques occidentales et orientales. Elle utilise des moyens précis basés sur la respiration, la concentration, le relâchement musculaire et la visualisation d'images positives.

La sophrologie repose sur une approche globale de la personne et permet de libérer en douceur les tensions et blocages, de laisser émerger ses capacités et de mobiliser son potentiel pour (re)trouver un état d'équilibre, s'inscrire dans une dynamique de changement ou alléger les situations pénibles du quotidien.

La sophrologie est accessible à tous et s'adapte aux besoins et contraintes de tous les âges.

Elle se vit en séances individuelles ou en groupe.


Des champs d'application variés, des bénéfices multiples

Initialement utilisée dans le domaine clinique, la pratique de la sophrologie s'est rapidement développée dans le domaine sportif en tant que méthode de préparation mentale. 

Les étudiants se sont par la suite appropriés les bénéfices de cette méthode pour optimiser leur réussite aux concours. Les dirigeants ont également découvert l'intérêt de cette pratique pour faciliter leurs interventions en public. Même dans un domaine plus secret, les commandos du GIGN avec le programme TOP (Techniques d'Optimisation du Potentiel) , utilisent la sophrologie pour optimiser leurs capacités lors des missions.

Parallèlement, dans le domaine médical, les médecins, cancérologues, sages-femmes ou dentistes ont diffusé les techniques de la sophrologie pour la gestion de la douleur.

Aujourd'hui, face à l'augmentation des maladies générées par les effets d'un trop grand stress, la sophrologie est devenue une discipline préventive, sociale et même pédagogique.

Sa pratique s'est étendue aux milieux professionnels et connaît un essor particulier auprès des enfants et des adolescents dans le monde de l'éducation et des apprentissages.


La sophrologie ne se substitue pas à un traitement médical et/ou un suivi psychologique